dimanche 27 septembre 2015

Gété en Anjou

La semaine dernière, le valeureux Granturismo m'annonce de sa venue dans le coin pour parcourir l'avant-dernière étape de sa Loire à Vélo. (voir son blog)

C'était l'occasion de se revoir (lui ne se souviens pas de la première fois, pensez-en ce que vous voudrez...), et de se faire une super ballade!

Alors rendez-vous est donné entre Gennes et Juigné sur Loire, je l'attrape à 5km de Gennes environ.
La D751 n'est pas très fun sur cette portion, mais GT veut faire au plus court pour pouvoir boucler cette longue étape avec son Brompton; parce que oui GT a choisi le vélo pliant (pensez-en ce que vous voudrez encore une fois...)!

On papote tranquillement, petit arrêt dans un "rade du coin" peu après Mûrs Erigné, puis direction Rochefort.

Là on traverse la Loire pour s'éviter la corniche Angevine et visiter Béhuard au passage:


L'endroit habituellement bondé en pleine saison, est désert en ce début d'automne.

Arrêt boulangerie à Savennières car bien que principalement bu, ce bourg mérite d'être vu!
On se met sur la Loire à Vélo ensuite jusque sur la longue île de Chalonnes.

Arrêt pique-nique à Montjean, GT en profite pour faire de la SCARMPropaganda et me coller des stickers dans le sac à dos!


Il est presque 14h, pas le temps de traîner, on se remet en selle, direction St-Florent, Le Marillais et la route secrète menant jusqu'à Ancenis. (Pour la route secrète, prendre à droite juste derrière la petite église du Marillais puis se laisser guider par la route)

Arrivé à Ancenis, on se sépare avec GT (snif!), qui descend sur Nantes, il suivra les chemins de hallage.
Pour ma part, direction la maison! Il me reste 60/70 km à parcourir.

Remontée par St Herblon, La Rouxière, puis St-Augustin, St- Léger, La Meignanne... avec le vent dans la truffe. J'ai l'impression de vraiment me traîner sur mon tas de rouille!

Petite pause à St-Sigismond histoire de finir ma ficelle aux lardons:


Première crevaison, une crevaison lente dû à ces satanés fonds de jantes qui se décalent dans les DT R450, même à la bonne taille, le désespoir me guette:


Et seconde crevaison avant St Lambert la Potherie: les dieux du SCARM me guetteraient-ils?

Allez je me dépêches de rentrer, je suis attendu à la maison!

Résultat 185 km de parcourus quand même, le tas de rouille a dépassé les 150!

Quand à GT il m'annonce qu'il est bien dans son train, tu reviens quand tu veux en Anjou, la porte est grande ouverte.

2 commentaires:

  1. Je reviendrai à coup sûr, la corniche Angevine faudra bien y monter un jour ou l'autre, tu feras à nouveau le guide.

    RépondreSupprimer